Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nouvel Esprit

Publié le par Nouvel Esprit

Plusieurs questions que peuvent se poser les visiteurs de ce blog...

Qu'est ce que Nouvel Esprit ???

Nouvel Esprit est une association créée le 28 juin 2007. C'est donc une jeune association de l'Est de la France qui milite pour les droits des homosexuels et lesbiennes, afin de ne pas oublier que des générations se sont battus avant nous, et que ce combat continue encore...

Comment rejoindre notre association ???

Plus que jamais nous avons besoin d'adhérents, pas forcément militants de fond, mais sensibles, ou concernés par la cause de notre minorité.
Que vous soyez hétéro, bi, gay, lesbienne, trans, parents, jeunes, ados, en couple... Vos avis et présence nous seront toujours utiles, et nous trouverons les sujets et ateliers apopropriés à vos attentes.
Vous pouvez nous contacter via ce blog ou grâce à cette adresse : nouvelesprit@live.fr

Publié dans Ca vient de tomber !

Partager cet article

Repost 0

Culture Aout 2008 (1)

Publié le par Nouvel Esprit

Tous les 2 mois, nous allons vous parler d'un film, d'un DVD, d'un CD ou d'un livre en rapport avec la communauté homosexuelle ou qui traite directement de l'homosexualité.
Ce mois ci, nous ouvrons le bal avec le tout nouvel album de Mylène Farmer Point de Suture, icône gay par excellence et un film sur l'adoption homosexuelle intitulé Comme les Autres .






Point de suture . Tel est le donc le titre du septième album studio de Mylène Farmer.
Mise en vente le 20 août 2008 sur les plateformes de téléchargement légal, il est dans les bacs depuis le 25 août.

Outre Dégénération, le premier extrait, cet album se compose de neuf autres pistes (plus une cachée) dont voici les noms ci-dessous. Il comprend notamment le titre Looking for my name en duo avec Moby. Après le duo Crier la vie, enregistré avec Mylène, c’est ainsi au tour du New-Yorkais de renvoyer l’ascenseur et d’apparaitre sur l’album de la chanteuse française.

On y retrouve également Appelle mon numéro . Plusieurs diffusions radio de ce titre font penser qu’il peut s’agir du second extrait de l’album. Pourtant, d’autres chansons semblaient réunir toutes les qualités pour atteindre le sommet des charts et les faveurs des programmateurs radio.
La ballade Point de suture ou le sautillant C’est dans l’air s’annoncent notamment comme des tubes en puissance.

Plusieurs semaines après l’ouverture de la billetterie des concerts de la chanteuse, sa tournée est déjà un triomphe. Comme on pouvait s’y attendre, les fans de Mylène ont répondu présent à l’invitation de leur idole. Les places de ses deux show au Stade de France, les 11 et 12 septembre 2009, se sont arrachées en quelques heures seulement, plus d’un an et demi à l’avance ! De même, la date du 8 juin, à Dijon, affiche déjà complet… A noter que tous les autres concerts sont ouverts à la location.

1. Dégénération (version longue)
2. Appelle mon numéro
3. Je m’ennuie
4. Paradis inanimé
5. Looking for my name
6. Point de suture
7. Réveiller le monde
8. Sextonik
9. C’est dans l’air
10. Si j’avais au moins revu ton visage (+Ave Maria)

Point de Suture s'annonce déja comme le carton de la rentrée 2008, le premier extrait s'est déja classé numéro 1 des ventes de singles en France et l'album est le plus téléchargé la semaine passée.
Mylène Farmer est en outre en couverture de Têtu  ce mois-çi avec une très jolie interview...


 by K.B.

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

Culure Aout 2008 (2)

Publié le par Nouvel Esprit

 

Ce mois-çi, je vous propose un film qui pose la question de l'Adoption Homosexuelle : Comme les Autres.

Emmanuel et Philippe s'aiment. Les deux tourtereaux filent des jours heureux et jouissent d'une situation professionnelle confortable. Bref tout irait pour le mieux si le désir grandissant d'enfant d'Emmanuel ne venait pas tout chambouler. Un couple homo ayant un enfant ? Impossible. A moins que...

Voilà le synoptis du film...Le « A moins que... », c'est la rencontre avec Fina. Difficile de ne pas s'attacher, voire plus, à ce petit bout de femme. Surtout, elle forme avec Lambert Wilson un duo remarquable qui provoque rapidement une forte empathie.

Le film repose d'ailleurs presque entièrement sur l'efficacité et le potentiel identificateur de cette relation assez ambiguë qui se noue entre Emmanuel et Fina. Car le fait qu'Emmanuel soit gay ne change finalement pas grand-chose au fameux précepte voulant que l'amitié entre un garçon et une fille confine au domaine de l'impossible.
Il est évident que Comme les autres ne traite pas d'une belle histoire d'amitié platonique mais plutôt d'un amour sans lendemain. Le réalisateur étant assez malin pour qu'à l'arrivée chaque spectateur y trouve son compte. Les romantiques, les pragmatiques, les cyniques, tout le monde aura la possibilité d'interpréter différemment les évènements. Et il s'en passe des choses...

Evidemment, l'importance bien légitime et de manière presque naturelle que prend le couple Emmanuel/Fina relègue durant tout le métrage au second plan les personnages de Philippe et de la meilleure amie d'Emmanuel, célibataire désespérée apportant en grande partie la touche comique du film.
Comme souvent dans ces cas là, le fait de développer des personnages secondaires de manière suffisante permet de donner plus de profondeur au duo principal. Donc double banco.

De plus, il serait injuste de ne pas reconnaître au film l'intelligence d'avoir su se servir de l'homosexualité d'Emmanuel et Philippe comme un élément servant l'histoire et non pas l'inverse.
La France se permet aujourd'hui de parler non pas d'histoires de gays mais simplement de français, ceux-ci pouvant être hétéros...ou pas.

En revanche, l'orientation sexuelle des personnages permet ici d'amener les difficultés qu'Emmanuel rencontre pour avoir un enfant. De l'adoption à la mère porteuse, les solutions s'avèrent plus compliquées les unes que les autres, et on assiste au drame de cet homme dont le plus grand désir est d'avoir un enfant alors que la société le lui refuse. Là réside le sujet le plus sérieux du film, son message, et qui explique le titre « Comme les autres ».

Si les romantiques seront avant tout sensibles à l'amitié/amour qui se forme entre Emmanuel et Fina, les autres seront sans doute plus encore interpellés par cette demande d'un changement de moeurs dans une société française où certains couples ne possèdent pas les mêmes droits que les autres. Un beau combat à mener ou une romance à découvrir.

Un film à découvrir...Si seulement il pouvait changer quelque chose !

Sortie le 3 septembre.

by K.B.

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

Non à EDVIGE !

Publié le par Nouvel Esprit


L'Association Nouvel Esprit a rejoint le collectif NON a EDVIGE¨!

Je vous publie un communiqué ainsi que les articles de loi, afin que vous puissiez juger le nouveau logiciel de l'état...

Edvige, un bien joli prénom pour un scandaleux logiciel


Le gouvernement souhaite renforcer les capacités de la police à ficher la population. Un nouveau logiciel va être mis en place. Edvige, c’est son nom, a vocation à recenser toutes les personnes étant susceptibles de porter atteinte à l’ordre public. Toute personne de plus de 13 ans « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif » aura sa place au chaud dans Edvige ! Ca va faire du monde, auquel il faut encore ajouter toutes les personnes en contact avec tous ces dangereux individus.
Chaque acteur de AIDES est donc concerné, comme toutes celles et tous ceux qui se sont un jour investis pour défendre des droits, des opinions, des personnes. Edvige constitue en cela une attaque importante contre les libertés individuelles et publiques.

Edvige nous connaîtra mieux que bien des proches puisque le fichier fera état de notre état civil, notre état de santé, nos fréquentations, notre comportement, notre vie sexuelle, nos déplacements, notre appartenance ethnique, nos opinions politiques, philosophiques, religieuses, notre véhicule…

Le gouvernement prétend que ça s’est toujours fait. Déjà, ce n’est pas un argument, mais en plus, ce n’est pas vrai. Le fichier actuellement en place recense normalement les personnes portant atteintes à la sûreté de l’Etat. C’est quand même un cran au-dessus de « troubles à l’ordre public ».


Le ministre de l'intérieur est autorisé à mettre en œuvre un traitement automatisé et des fichiers de données à caractère personnel intitulés EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale) ayant pour finalités, en vue d'informer le Gouvernement et les représentants de l'Etat dans les départements et collectivités :
1. De centraliser et d'analyser les informations relatives aux personnes physiques ou morales ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif, sous condition que ces informations soient nécessaires au Gouvernement ou à ses représentants pour l'exercice de leurs responsabilités ;
2. De centraliser et d'analyser les informations relatives aux individus, groupes, organisations et personnes morales qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public ;
3. De permettre aux services de police d'exécuter les enquêtes administratives qui leur sont confiées en vertu des lois et règlements, pour déterminer si le comportement des personnes physiques ou morales intéressées est compatible avec l'exercice des fonctions ou des missions envisagées.


Conformément aux dispositions de l'article 6 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée, et dans la stricte mesure où elles sont nécessaires à la poursuite des finalités mentionnées à l'article 1er du présent décret, les catégories de données à caractère personnel enregistrées dans le traitement mentionné à l'article 1er et concernant des personnes physiques âgées de treize ans et plus sont les suivantes :
― informations ayant trait à l'état civil et à la profession ;
― adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques ;
― signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement ;
― titres d'identité ;
― immatriculation des véhicules ;
― informations fiscales et patrimoniales ;
― déplacements et antécédents judiciaires ;
― motif de l'enregistrement des données ;
― données relatives à l'environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle.
Les données collectées au titre du 1 de l'article 1er du présent décret ne peuvent porter ni sur le comportement ni sur le déplacement des personnes.
Le traitement peut enregistrer des données à caractère personnel de la nature de celles mentionnées à l'article 8 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée. Celles de ces données autres que celles relatives aux opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou à l'appartenance syndicale ne peuvent être enregistrées au titre de la finalité du 1 de l'article 1er que de manière exceptionnelle. Il est interdit de sélectionner une catégorie particulière de personnes à partir de ces seules informations.
Le traitement ne comporte pas de dispositif de reconnaissance faciale à partir de la photographie.
Les données concernant les mineurs de seize ans ne peuvent être enregistrées que dans la mesure où ceux-ci, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public.
Les données collectées pour les seuls besoins d'une enquête administrative peuvent être conservées pour une durée maximale de cinq ans à compter de leur enregistrement ou de la cessation des fonctions ou des missions au titre desquelles l'enquête a été menée.


Dans la limite du besoin d'en connaître, sont autorisés à accéder aux informations mentionnées à l'article 2 :
― les fonctionnaires relevant de la sous-direction de l'information générale de la direction centrale de la sécurité publique, individuellement désignés et spécialement habilités par le directeur central de la sécurité publique ;
― les fonctionnaires affectés dans les services d'information générale des directions départementales de la sécurité publique ou, à Paris, de la préfecture de police, individuellement désignés et spécialement habilités par le directeur départemental ou, à Paris, par le préfet de police.
Peut également être destinataire des données mentionnées à l'article 2, dans la limite du besoin d'en connaître, tout autre agent d'un service de la police nationale ou de la gendarmerie nationale, sur demande expresse, sous le timbre de l'autorité hiérarchique, qui précise l'identité du consultant, l'objet et les motifs de la consultation.


Le traitement et les fichiers ne font l'objet d'aucune interconnexion, aucun rapprochement ni aucune forme de mise en relation avec d'autres traitements ou fichiers.


Conformément aux dispositions prévues à l'article 41 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée, le droit d'accès aux données s'exerce auprès de la Commission nationale de l'informatique et des libertés.
Le droit d'information prévu au I de l'article 32 et le droit d'opposition prévu à l'article 38 de la même loi ne s'appliquent pas au présent traitement.


Sans préjudice de l'application de l'article 44 de la loi du 6 janvier 1978 susvisée, le directeur général de la police nationale rend compte chaque année à la Commission nationale de l'informatique et des libertés de ses activités de vérification, de mise à jour et d'effacement des informations enregistrées dans le traitement.


Le présent décret est applicable sur tout le territoire de la République.

Le présent décret entre en vigueur le jour de l'entrée en vigueur du décret n° 2008-631 du 27 juin 2008 portant modification du décret n° 91-1051 du 14 octobre 1991 relatif aux fichiers gérés par les services des renseignements généraux et du décret n° 2007-914 du 15 mai 2007 pris pour l'application du I de l'article 30 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978.


La ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales est chargée de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait à Paris, le 27 juin 2008.


François Fillon


Par le Premier ministre :


La ministre de l'intérieur,

de l'outre-mer et des collectivités territoriales,

Michèle Alliot-Marie

 

 

APPEL  A LA CRÉATION D’UN COLLECTIF LOCAL « NON A EDVIGE »

 

  Le décret n° 2008-632 du 27 juin 2008 a annoncé l’instauration du fichier EDVIGE (Exploitation Documentaire et Valorisation de l’Information Générale) destiné au traitement automatisé de données à caractère personnel.

Ce fichier permettrait de recenser l’ensemble des personnes y compris les enfants dès l’âge de 13 ans « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ». Les activités politiques, syndicales ou religieuses des uns et des autres seraient également consignées, de même que les origines ethniques, les orientations sexuelles, l’état de santé. La police serait autorisée à consulter ce fichier en cas d’enquêtes administratives pour l’accès à certains emplois.

La CNIL, dans son avis publié le 16 juin dernier au Journal Officiel, émettait des « réserves » sur la collecte de telles données en vue de constituer un nouveau fichier de police. Par ailleurs après la publication du décret de la Ministre de l’Intérieur, la CNIL a réitéré certaines de ses critiques dans un communiqué de presse daté du 2 juillet 2008.

L’utilisation d’un tel fichier va à l’encontre des principes fondamentaux de notre République. Il met en péril la vie privée de nos concitoyens et pourrait constituer une atteinte aux libertés individuelles. En outre, les risques liés à des usages discriminatoires ne sont pas à exclure.

Nous, militants associatifs, politiques et syndicaux contestons l’approche sécuritaire et l’argument selon lequel tout militant deviendrait du fait de son action un potentiel fauteur de trouble à l’ordre public.

Au vu des risques évoqués, nous appelons toutes les organisations signataires de la pétition « Non à EDVIGE » présentes au niveau local à nous réunir au sein d’un collectif unitaire dès la rentrée afin de mener des actions pour:
- demander le retrait du décret instituant le fichier EDVIGE.
- solliciter le soutien et la signature de tous nos concitoyens, élus et de toutes les organisations attachées aux libertés publiques, au respect de la vie privée et des droits de l’enfant.
- soutenir l’action du collectif national déjà mis en place (http://nonaedvige.ras.eu.org/)

Les jeunes socialistes de Meurthe-et-Moselle.

Contact : nonaedvige54@gmail.com

.

  L'association NOUVEL ESPRIT a pris position face à cette mesure et s'est joint au collectif "NON A EDVIGE"



Vous aussi signez la pétition ICI

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

Lettres Ouvertes

Publié le par Nouvel Esprit

Nouvel-Esprit souhaite devenir un lieu de rencontre et de dialogue entre les parents d'homos et les Homos-parents.

Tout parent s'est un jour poser ces questions sur nos moeurs, notre façon de vivre et notre situation dans la societé.

On se doit de les renseigner, de leurs montrer et apprendre nos modes de fonctionnements.

Cette commission sera animée par les parents.
Nous avons besoin d'eux.

Rejoignez nous, et luttons ensemble contre les discriminations.

nouvelesprit@live.fr

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

Ados et homos

Publié le par Nouvel Esprit

Nouvel-Esprit attache beaucoup d'importance à la jeunesse de notre communauté, pas forcement millitante, mais les jeunes d'aujourd'hui connaissent t-ils l'importance du millitantisme ?

Cette commission est crée pour que les jeunes qui se sentent isolés, mal dans leur peau ou rejetés trouvent et rencontrent des personnes pouvant les aider, ou les conseiller.

Cette commission travaillera au rythme que lui donnera les jeunes adhérents de l'association.

Organisation de soirées, pic-nic, sorties, debats...


Rejoignez-nous !

 nouvelesprit@live.fr

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

Participation aux commémorations officielles

Publié le par Nouvel Esprit

Il est dans le projet de l'association que cette année Besançon soit une ville qui accepte que les Homos commémorent au même titre que les juifs, tziganes et autres déportes de 39-45.

Cela est encore rare, seulement quelques municipalités en France l'accepte.

Si le travail à ce projet vous interesse, venez nous rencontrer, et travailler dans notre comission dediée à ce projet.

nouvelesprit@live.fr

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0

40 ans après les evenements d STONEWALL

Publié le par Nouvel Esprit

Il est possible que cette annee 2009 soit l'année d'une première marche des fiertés a BESANCON.

Nous avons besoin d'un nombre considerable afin d'organiser notre commission, qui sera en charge de monter le
projet en inter-asso de Franche-Comte et Bourgogne, pour commémorer les 40 ans des évènements de Stonewall.

Si vous êtes interessés, laissez nous vos coordonnées.


nouvelesprit@live.fr

Publié dans Archives

Partager cet article

Repost 0